[Podcast] La biodiversité dans les entreprises cosmétiques

Comment procéder pour préserver la biodiversité qui leur sert de ressource ? Comment réduire son impact sur la biodiversité ? Voilà un enjeu fondamental pour les entreprises de la cosmétique. Décryptage dans le podcast Trajectoire avec Olivier Behra, membre de la communauté People4Impact et spécialiste de la conservation de la biodiversité.

Les entreprises de la cosmétique sont particulièrement confrontées aux enjeux liés à la protection des écosystèmes et de la biodiversité. La biodiversité mondiale est en effet un réservoir exceptionnel de plantes et de matières qui sont la matière première de base des produits de l’industrie cosmétique. Ce sont ces plantes qui produisent les principes actifs utilisés dans la cosmétique ou la parapharmacie.

Problème : en distributeur ces ressources, l’industrie contribue à les détruire. Alors, comment adopter une approche durable et soutenable vis-à-vis des écosystèmes pour les entreprises du secteur ? C’est ce que nous avons voulu savoir dans le Podcast Trajectoire, que Youmatter produit avec Birdeo et People4Impact, la plateforme des professionnels de l’impact.

Pour ce 14ème épisode, Caroline Renoux reçoit Olivier Behra, membre de la communauté People4Impact et spécialiste de la conservation de la biodiversité. Accéder à l’épisode.

Les entreprises de la cosmétique face à la crise de la biodiversité

18% des espèces utilisées dans l’industrie pharmaceutique seraient aujourd’hui menacées de disparition. La crise de la biodiversité affecte donc de manière directe les entreprises du secteur de la pharmacie et de la cosmétique, car elle menace leur chaîne d’approvisionnement.

Pourtant, les entreprises du secteur ont mis beaucoup de temps à s’emparer de ce sujet, beaucoup plus difficile à aborder que le sujet climatique. Comment mesurer sa dépendance à la biodiversité, ainsi que son impact sur les écosystèmes ? Comment s’inscrire dans une démarche de progrès vis-à-vis des indicateurs biodiversité ? Comment construire une stratégie pérenne et cohérente ? Voilà les questions auxquelles doivent répondre les acteurs du secteur.

De la mesure au label, en passant par l’impact social

Pour ce opérer, il existe désormais des outils. D’abord des outils de mesure et d’auto-diagnostic, qui permettent de situer son entreprise par rapport aux enjeux de biodiversité. Grâce à ces outils, il est plus net d’identifier les menaces, les opportunités, les leviers d’action. Chaque entreprise, dans chaque secteur, aura des enjeux spécifiques à gérer et des plans d’action spécifiques à mettre en oeuvre.

Il existe aussi des labels : Bio, Demeter, Nature et Progrès… Chacun de ces enjeux permettent de répondre à une partie des enjeux liés à la biodiversité et à la crise des écosystèmes. Mais le sujet est si complexe qu’il est presque impossible de se contenter de se fier aux labels pour avoir une politique biodiversité cohérente. L’enjeu ? Avoir une approche globale, dans laquelle le label n’est qu’une étape, avec un objectif : la remise en cause des modes de production et des business models.

On se rend alors compte que l’enjeu de la biodiversité est profondément lié aux enjeux sociaux : la résilience écosystémique d’une chaîne de production dépend aussi de la qualité des conditions de travail et des progrès en termes de justice sociale.

Un enjeu complexe à approfondir

Ce sont tous ces enjeux qui sont explorés par Caroline Renoux et Olivier Behra. Pour en savoir plus sur les outils, labels et référentiels permettant d’approfondir votre stratégie biodiversité dans le secteur de la cosmétique, écoutez le podcast Trajectoire sur Ausha, Apple Podcast, Spotify ou Deezer.

Photo by Cristiane Teston on Unsplash