quel voyage vous offrir entre 0 et 45 millions d’euros ?

Si un vol suborbital ou un séjour dans l’ISS reste l’apanage de quelques privilégiés fortunés, il est possible de découvrir l’espace en restant sur Terre et sans (presque) rien débourser. Nos idées de voyages dans l’espace à la portée de tous les budgets.

Toujours plus près des étoiles. Après Richard Branson, le fondateur de Virgin Galactic, le 11 juillet, c’est au tour de Jeff Bezos de prendre le chemin de l’espace ce mardi 20 juillet. Le fondateur d’Amazon prendra place à bord du New Shepard, le vaisseau spatial de sa société Blue Origin, afin de vivre à son tour quelques minutes d’apesanteur. Deux voyages à quelques jours d’intervalle qui marquent une nouvelle avancée pour le tourisme spatial. Mais un voyage hors de la Terre, qu’il dure quelques minutes ou quelques jours, restera sans doute pour très longtemps un privilège réservé aux plus fortunés. Heureusement, des expériences s’approchant d’un voyage spatial sont réalisables près de chez soi et sans débourser une somme… astronomique.

0 € : observer les étoiles depuis la Terre

Le Triangle noir du Quercy désigne une zone du Parc naturel régional des Causses du Quercy épargnée par la pollution lumineuse. Lot Tourisme – E. Pinsard

Revivre le premier voyage spatial de Thomas Pesquet, naviguer dans tout l’univers connu, scruter la voûte céleste… Autant d’expériences à vivre depuis chez soi avec une simple connexion Internet. Autre moyen de naviguer dans le cosmos : s’éloigner des villes et scruter le ciel depuis une zone préservée de la pollution lumineuse ou depuis un observatoire. En France, plusieurs sites sont propices à l’observation des étoiles toute l’année et particulièrement lors des Nuits des étoiles (du vendredi 6 au dimanche 8 août 2021). Le «triangle noir du Quercy» se prête particulièrement bien à l’astrotourisme, puisque cette zone offre le ciel le plus obscur de l’Hexagone. Depuis mai dernier, le Parc naturel régional des Causses du Quercy est d’ailleurs classé «Territoire de villes et villages étoilés».

15 € : scruter le ciel dans un planétarium

Le parc de la Cité de l’espace de Toulouse, dominé par une réplique grandeur nature de la fusée Ariane 5. Cité de l’espace / Manuel Huynh

La France compte près de 170 planétariums, ces dômes sur lesquels sont projetés la voûte céleste et des films (documentaires ou fictions) sur l’astronomie. Ceux de la Cité des sciences à Paris et de la Cité de l’espace de Toulouse font partie des plus grands et des plus fréquentés en France. Plongés dans l’obscurité, les spectateurs assistent à une projection avant d’échanger avec un médiateur scientifique. L’occasion de mettre à jour ses connaissances en astronomie. Et un moyen d’avoir la tête dans les étoiles pour seulement quelques euros.

150 € : partir en mission sur Mars avec la Nasa

L’Astronaut Training Experience proposé par le Kennedy Space Center en Floride inclut un passage par un simulateur de microgravité. NASA

Le Kennedy Space Center, sur les côtes de la Floride, n’est pas seulement le centre de lancement des fusées de la Nasa. Le complexe abrite aussi un vaste parcours de visite qui ravira les passionnés de la conquête spatiale. Le ticket d’entrée inclut généralement l’accès à la plateforme d’observation des lancements à Cap Canaveral ; l’idéal est donc de s’y rendre un jour de lancement de fusée. Envie de vous mettre dans la peau d’un astronaute en mission ? Participez à l’Astronaut Training Experience. Ce centre d’entraînement vous permet le temps d’une journée de vivre une expédition martienne. Marcher sur la planète rouge en réalité virtuelle, piloter un rover, expérimenter la microgravité… On s’y croirait presque !

Kennedy Space Center Visitor Complex , Space Commerce Way, Merritt Island, FL 32953, États-Unis. Tél. : +1 855 433 4210. Tarifs : 57 dollars (48 €) l’entrée à partir de 12 ans, 47 dollars (40 €) jusqu’à 11 ans ; 175 dollars (150 €) pour l’Astronaut Training Experience.

400 € : pour les enfants, un stage d’astronaute d’une semaine

Situé dans le sud de la Belgique, l’Euro Space Center se visite en famille sur la journée et propose aux enfants des stages d’une semaine. Euro Space Center

Parc à thème spécialisé dans l’espace, l’Euro Space Center, situé dans le sud de la Belgique, est un lieu où emmener ses enfants passionnés d’astronomie. Si le parc se visite en famille sur la journée, les enfants peuvent y séjourner une semaine pour suivre un stage de préparation à une mission spatiale dans une ambiance de colonie de vacances. Piloter un vaisseau, construire une fusée, expérimenter la microgravité… Par petits groupes, les astronautes en herbe (de 9 à 18 ans) découvrent les principaux aspects d’une mission spatiale. Compter entre 279 € en externat et 485 € en internat pour l’Astronaut Camp (6 jours/5 nuits). De quoi inspirer des vocations.

Euro Space Center , 1 rue devant les Hêtres, B-6890 Transinne, Belgique. Tél. : +32 61 65 64 65. Tarifs : 29 € l’entrée à la journée pour un adulte, gratuit pour les enfants de moins d’1,10 m ; stages à partir de 279 € en fonction de l’âge, de la durée et des spécialités.

6000 € : un vol en apesanteur au-dessus de Bordeaux

Des «astronautes d’un jour», avec au centre Jean-François Clervoy, forment l’«aile humaine» en apesanteur pendant un vol de découverte. Nicolas COURTIOUX/Svein Schneider – DLR

La société Novespace implantée à Bordeaux propose des vols paraboliques à bord d’un Airbus A310 Zero G. Les pilotes effectuent plusieurs fois une «manœuvre parabolique» (une alternance de montées et de descentes par paliers) permettant aux passagers d’être en apesanteur par périodes de vingt secondes environ. Une sensation semblable à celle qu’ont connue les astronautes qui ont marché sur la Lune. Les vols découverte d’une durée de deux heures se font en compagnie du spationaute Jean-François Clervoy. Si le vol ne requiert pas d’aptitude physique particulière, il existe tout de même des contre-indications. Une visite médicale est d’ailleurs nécessaire avant le vol. À noter que tous les vols au départ de Bordeaux sont complets jusqu’au 26 août 2022. Des vols sont également assurés au départ de Zurich en Suisse.

Novespace , 29 rue Marcel Issartier, 33700 Mérignac. Tél. : 05 56 34 05 99.

100.000 € : un vol en ballon dans la stratosphère

Le ballon Céleste de Zephalto doit emmener ses premiers passagers dans la stratosphère en 2024. SDP

Elle a l’aspect d’une montgolfière, sauf qu’elle est conçue pour s’élever jusqu’à la stratosphère. Imaginé par l’entreprise française Zephalto, basée dans l’Hérault, le ballon Céleste emmènera les passagers à 25 km d’altitude à partir de 2024. À cette altitude, encore bien en deçà de la limite avec l’espace, ils pourront observer la courbure de la Terre et profiter de l’obscurité du ciel depuis l’intérieur d’une nacelle. Les premiers vols touristiques sont attendus en 2024, dureront entre six heures et quelques jours et seront lancés depuis la France dans un premier temps. Prix du billet : 100.000 € minimum.

De 170.000 à 250.000 € : un vol suborbital avec Virgin Galactic ou Blue Origin

Richard Branson vient de réaliser son rêve. Le 11 juillet, le milliardaire de 70 ans a pris place à bord d’une navette de sa société Virgin Galactic et s’est ainsi offert quelques minutes d’apesanteur à 80 km d’altitude. Un premier vol habité destiné à rassurer les futurs candidats à un voyage suborbital. Celui-ci est assuré par SpaceShipTwo, un vaisseau réutilisable qui décolle comme un avion classique avant de redescendre en vol plané. Virgin Galactic se donne pour objectif d’assurer jusqu’à 400 vols par an à partir de début 2022. Plus de 600 billets vendus entre 200.000 et 250.000 dollars (soit entre 170.000 et 210.000 €) auraient déjà été écoulés. Mais l’entreprise a prévenu que les futures places mises en vente seraient plus chères…

Concurrente de Virgin Galactic, la société de Jeff Bezos, Blue Origin, n’a pas communiqué sur les prix qu’elle pratiquera. Le tarif pourrait se situer entre 200.000 et 300.000 dollars (soit entre 170.000 et 250.000 €), soit légèrement plus cher qu’avec Virgin Galactic, pour un vol qui dépassera de peu l’altitude de 100 km. Une place pour le premier vol commercial de Blue Origin (prévu en 2022) a été achetée aux enchères pour 28 millions d’euros pour un prix de départ de 4,8 millions de dollars.

45 millions d’euros : dix jours à bord d’un hôtel spatial

Le module d’Axiom Space, qui devrait être amarré à l’ISS en 2024, comportera notamment un hôtel imaginé par Philippe Starck. Axiom Space

C’est certainement l’hôtel le plus cher du monde, et il est situé à 400 km de la Terre. 55 millions de dollars (45 millions d’euros), c’est la somme qu’il faudra débourser pour séjourner dix jours à bord de l’hôtel spatial imaginé par la société Axiom Space, cofondée par Michel Suffredini, ancien directeur des programmes de l’ISS. Le module créé par le français Philippe Starck comportera à la fois un laboratoire et un hôtel. Les huit couchettes individuelles seront équipées d’écrans tactiles, de centaines de nano-leds aux couleurs évolutives et d’un hublot avec vue sur notre planète. Pour rejoindre leur lieu de villégiature, les touristes prendront place à bord d’une capsule de SpaceX, la société d’Elon Musk, partenaire d’Axiom Space. Le module devrait s’amarrer à l’ISS à l’horizon 2024. De quoi nous laisser le temps de mettre de l’argent de côté.