Lot-et-Garonne : le cadavre d’un homme retrouvé en état de décomposition avancée dans une résidence d’Agen

l’essentiel
Ce mercredi matin, le cadavre d’un homme en état de décomposition avancé a été retrouvé dans son appartement situé dans une résidence, proche de la gare d’Agen. Des examens post-mortem doivent être réalisés pour déterminer les causes de ce décès. 

La macabre découverte a été effectuée, ce mercredi 7 juillet, en début de matinée, dans un appartement de la résidence Le Rabelais située rue rempart Sainte-Foy, à quelques encablures de la gare d’Agen. 

Les pompiers sont intervenus peu après neuf heures avec la grande échelle afin de pénétrer dans un appartement situé au premier étage. Une fois à l’intérieur, les pompiers ont trouvé le corps sans vie d’un homme.

Mort depuis plusieurs jours

Selon les premiers éléments, le cadavre masculin était dans un état de décomposition avancée. Signe très certainement d’un décès survenu il y a déjà plusieurs jours. 

Immédiatement, les policiers agenais ont investi cet appartement du premier étage afin d’effectuer les premières constatations. Impossible, pour le moment, de déterminer les causes de cette mort, érigeant ainsi un obstacle médico-légal à un certificat de décès. 

Âgé de 48 ans

L’homme décédé serait âgé de 48 ans. « Peu connu du voisinage », explique un des occupants de la résidence Le Rabelais. 

C’est l’agence immobilière qui a donné l’alerte, ce mercredi matin, auprès des forces de l’ordre. En effet, hier soir, un des occupants de l’immeuble avait signalé une odeur pestilentielle dans cet immeuble. Certains témoins auraient remarqué la présence d’une fenêtre ouverte dans cet appartement « et ce même lors des épisodes de mauvais temps ». 

Un examen post-mortem voire une autopsie sera réalisé dans les prochaines heures afin de déterminer les causes de cette mort. L’homme a-t-il mis fin à ses jours ? S’agit-il d’un décès naturel ? Autant de questions qui restent pour l’heure sans réponse. À ce stade, la piste d’un homicide semble écartée.