les bonnes pratiques à l’étranger dont la France pourrait s’inspirer

Pass culture et voyage offert, vaccination des touristes ou encore promotions en supermarché… Tour d’horizon des stratégies pour convaincre les nons-vaccinés.

En Grande-Bretagne, pas de différences entre les vaccins

Au Royaume-Uni, les mauvaises nouvelles liées aux effets secondaires du vaccin AstraZeneca n’ont pas ralenti le rythme des vaccinations dans le pays. Pourquoi? C’est le résultat d’une communication assumée des autorités sanitaires, qui n’ont fait aucune différence entre les vaccins de Pfizer et AstraZeneca, expliquant qu’ils étaient tous deux sûrs et efficaces. Et nul ne sait quelle marque il va recevoir en prenant un rendez-vous.

La Grèce allie incitation et délation

Pour inciter la population à recevoir le précieux sérum, le gouvernement conservateur de Kyriakos Mitsotakis donne aux vaccinés un accès prioritaire à certains endroits. Dès le 15 juillet, les salles de restaurant, théâtres et cinémas leur seront ouvertes, sans masque et avec une jauge de remplissage de 85 %. Les non-vaccinés, quant à eux, devront rester en terrasse. Pour convaincre les 940.000 jeunes, nés entre 1996 et 2003, de passer par la case vaccination, les autorités offriront un pass culture et voyage (avion, train, bateau, camping) de 150 euros. Actuellement,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous