Lando Norris, pilote de Formule 1, agressé et dépouillé de sa montre de luxe après la finale de l’Euro de football

l’essentiel
Le pilote de Formule 1 Lando Norris, qui court pour McLaren a été agressé à la fin de la finale de l’Euro de football. Le sportif s’est fait dérober une montre de luxe. 

Le jeune pilote britannique de Formule 1 Lando Norris a été agressé et s’est fait voler la montre de luxe qu’il portait, dimanche soir à la sortie de la finale de l’Euro de football à Wembley, perdue par l’Angleterre contre l’Italie. D’après les médias britanniques, le pilote de l’écurie McLaren, âgé de 21 ans, s’est fait dérober une montre Richard Mille estimée à 40 000 livres (environ 47 000 euros) par deux hommes alors qu’il montait dans son véhicule… un onéreux bolide McLaren garé dans un parking du stade londonien.

« McLaren Racing peut confirmer que Lando Norris a été impliqué dans un incident, après le match de la finale de l’Euro-2020 à Wembley, au cours duquel la montre qu’il portait a été prise », a fait savoir l’écurie britannique lundi dans un communiqué.

McLaren Racing statement on incident involving Lando Norris at Wembley Stadium last night.

— McLaren (@McLarenF1) July 12, 2021

« Heureusement, Lando n’a pas été blessé mais il est naturellement secoué, a-t-elle ajouté. « Comme il s’agit maintenant d’une affaire de police, nous ne pouvons pas faire d’autres commentaires. »

De violentes altercations après la finale

Lando Norris, actuel 4e au classement du championnat de F1, disputera ce week-end le GP de Grande-Bretagne sur le circuit de Silverstone. Sa mésaventure est la dernière en date liée à la finale de l’Euro, perdue aux tirs au but par l’Angleterre (3-2 aux t.a.b), le score étant nul (1-1) à la fin de la prolongation.

La sécurisation du match a été largement critiquée après que des centaines de supporters sans billet ont pris d’assaut les portes du Wembley, réussissant à pénétrer dans le stade et à s’asseoir sur des sièges réservés à des spectateurs munis, eux, de billets. Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux ont montré de violentes agressions dans les couloirs du stade de Wembley. Plusieurs agents de sécurité ont été blessés, et la police a procédé à 53 arrestations.