La reconnaissance du Covid long pédiatrique, un parcours du combattant

DÉCRYPTAGE – Plusieurs semaines après une infection au Covid-19, certains enfants souffrent de symptômes persistants. Associations et parents se battent pour la reconnaissance de leur état, pour mettre fin à des parcours de soins chaotiques.

«J’ai eu le Covid-19 en janvier. Depuis, je souffre de Covid long avec comme principaux symptômes des troubles neurologiques (de la mémoire, de l’attention) et des troubles du sommeil», explique Alicia, 17 ans. Depuis quelque temps, des chercheurs s’intéressent à la découverte de ce qui serait une forme de Covid long chez les plus jeunes. En France, un groupe Facebook «Covid long enfants/adolescents», créé en octobre dernier, regroupe 1300 membres et près de 200 témoignages.

C’est surtout à l’étranger que cette question est étudiée par des scientifiques. En Italie, le Dr Danilo Buonsenso, pédiatre spécialiste des maladies infectieuses pédiatriques au centre hospitalier universitaire Gemelli à Rome, fut l’un des premiers à s’y intéresser. «Mes collègues, qui travaillaient sur le Covid adulte, ont remarqué qu’un nombre important de patients présentaient des symptômes persistants. Puisque les adolescents sont très similaires aux jeunes adultes sur le plan biologique, j’ai voulu explorer si

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous