INFO LA DEPÊCHE. Rixe sur le parking de la Voile blanche : un homme mis en examen pour tentative d’homicide

l’essentiel
Une rixe a eu lieu jeudi 8 juillet dernier sur le parking de la discothèque de la Voile Blanche, au lac de Sesquières. Un homme a été mis en examen pour tentative d’homicide et violences en réunion. 

Un homme vient d’être mis en examen pour tentative d’homicide et violences en réunion avec usage d’une arme. Il est suspecté d’être l’auteur d’un coup de couteau lors d’une rixe survenue sur le parking de la discothèque la Voile blanche, à Sesquières, jeudi 8 juillet au soir. 

Ce soir-là, vers 01h30, un différend entre plusieurs individus a tourné au drame, lorsqu’au moins un des agresseurs s’est saisi d’un couteau. Deux victimes, âgées de 18 et 25 ans ont été blessées par arme blanche. L’une d’elles, touchée au bas-ventre notamment, est très mal-en-point malgré l’intervention de trois policiers qui n’étaient pas en service. Ils lui ont prodigué les premiers secours jusqu’à l’arrivée des pompiers et du Smur. L’autre blessé a été aidé par une automobiliste qui passait dans le secteur. Les victimes ont ensuite été transportées en déchocage à l’hôpital Rangeuil. Le motif de l’altercation est jugé futile par les sources proches du dossier.

Trois individus interpellés

Quelques heures après cette agression, la police a appréhendé un premier suspect. Puis un second le lendemain. Une troisième personne, celle que l’on suspecte d’être l’auteur des coups de couteau, a été interpellée en fin de semaine. À l’issue des interrogatoires, ce dernier a été présenté au parquet de Toulouse au contraire des deux autres. Le juge d’instruction a décidé de le mettre en examen. Il a ensuite été placé en détention provisoire. Les investigations se poursuivre désormais sur commission rogatoire. 

Le même soir, un jeune de 27 ans avait, lui aussi, été touché au cou lors d’une agression au couteau place Saint-Pierre. Ces derniers jours son état de santé s’est fortement dégradé. Le mis en cause, âgé de 22 ans, devrait être jugé ce lundi en comparution immédiate, au tribunal correctionnel de Toulouse.