en Tunisie, la France déploie un soutien «inédit» et «massif»

REPORTAGE – En plus des dons de vaccins et litres d’oxygène, la France a annoncé la mise en place d’un «pont maritime» jusqu’à mi-août pour continuer à apporter du matériel médical à la Tunisie.

Envoyé spécial à Tunis

Des cartons, la chambre froide de la Pharmacie centrale de Tunis en accueille des centaines. Les 500.000 vaccins Janssen offerts par la France sont arrivés dans la nuit de jeudi à vendredi. Et le président de la République tunisienne, Kaïs Saïed, est venu en personne les réceptionner. «Mes remerciements pour ce que vous faites pour la Tunisie, pour faire face ensemble à cette pandémie», déclare-t-il à Jean-Baptiste Lemoyne. Le secrétaire d’État chargé de la Francophonie est arrivé la veille en Tunisie. Après les images déchirantes des hôpitaux tunisiens submergés par le variant Delta, place à la solidarité internationale.

Avant les vaccins, la France a dépêché jeudi à Tunis le navire militaire Français La Seine, avec à son bord 60.000 litres d’oxygène médical. Au port de Radès, le ministre tunisien des Affaires étrangères salue un geste qui «rapproche les peuples». «Ce produit si précieux nous va droit dans les poumons et dans le cœur», dit-il.

«Emmanuel Macron l’a souhaité

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 71% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous