de plages en vestiges, cap sur la plus bigarrée des îles grecques

Capitale des îles Ioniennes, Corfou est un patchwork étonnant de nature époustouflante, de vestiges historiques et de plages sublimes. Nos conseils pour profiter de cette destination inspirante.

C’est l’île la plus septentrionale de la mer Ionienne et aussi l’une des plus grandes îles grecques. Avec ses 220 km de côtes, elle est très prisée pour ses plages, mais surprend par ses paysages verts et montagneux qui offrent une grande diversité d’activités aux visiteurs.

Kerkyra, la capitale

Les arcades du Liston où prendre le petit déjeuner. Adobe Stock / frimufilms

Comme souvent dans les îles grecques, la ville principale porte le nom de l’île. À égale distance du port et de l’aéroport, quelques minutes à peine en voiture, les ruelles du bourg de Kerkyra s’étalent harmonieusement dans le prolongement de la citadelle franque qui s’avance vers la mer, face à l’Albanie. La ville offre un décor paisible de façades aux couleurs pastel rehaussées de volets verts. Sur les fils tendus d’un côté à l’autre des ruelles, du linge se balance au gré du vent, de petites boutiques se succèdent sous les arcades, et on ne se lasse pas de flâner dans le labyrinthe du centre-ville aux faux airs d’Italie.

D’échoppes de kumquats en pâtisseries aux vitrines alléchantes, les rues pavées ramènent tout naturellement vers la grande esplanade où les Corfiotes aiment se retrouver le soir pour boire un verre à la terrasse d’un des bistrots qui longent le célèbre Liston. Cette allée construite par le Français Ferdinand de Lesseps au XIXe siècle a été inspirée par la rue de Rivoli à Paris. Le dimanche matin, c’est aussi le lieu idéal pour suivre un match de cricket qui se joue sur le gazon impeccable face à la mer, héritage de l’époque britannique.

On aime : le matin, prendre le petit déjeuner sous les arcades du Liston quand la lumière matinale colore la citadelle ocre et que la ville s’éveille dans le silence serein qui précède l’arrivée des bus de touristes.

Les plus belles plages de l’île

Vue sur la baie de Paleokastritsa. Adobe Stock / Balate Dorin

Corfou, c’est 217 km de côtes, des eaux translucides et une multitude de baies, de criques et de plages.

Le canal de l’amour se trouve au nord-ouest de l’île, à 40 km de la capitale. C’est une attraction balnéaire enchanteresse s’il en est. Deux rochers rainurés par le temps embrassent une baie de sable léchée par des eaux couleur d’azur. C’est ici que les plus belles nymphes de l’antiquité venaient se baigner. Traverser le canal à la nage apporte le grand amour, dit-on…

Sur la côte est, au nord de Kerkyra se succèdent les longues plages de sable de Dassia ou d’Ipsos, puis les criques de galets de Gialiskari et Kalami avant le charmant petit port d’Agios Stephanos face à l’Albanie.

Les resorts et hôtels touristiques se concentrent dans la partie nord de Corfou où se trouvent les plus belles plages dans la baie de Kassiopi, l’interminable plage de sable blond d’Arachavi et le canal de l’amour de Sidari.

La côte nord-ouest est une dentelle de criques et de rochers où se trouve la plage double de Porto Timoni, deux plages dos à dos entre les rochers qui plongent dans des eaux turquoise à couper le souffle. Une particularité que l’on retrouve vers le sud sur la plage de Limni après la splendide baie de Paleokastritsa.

En continuant vers le sud, les plages de Glyfada et de Pélékas sont des spots parfaits pour profiter de couchers de soleil inoubliables.

Plus au sud, toujours sur la côte ouest, on rejoint le lac Korission, un lagon séparé de la mer par une mince bande de sable blanc. Un décor merveilleux qui est aussi un parc protégé réputé pour sa faune et ses oiseaux migrateurs.

Les plages du sud-ouest de l’île, plus sauvages, alternent parties publiques et plages aménagées. Et, au cap sud, la plage d’Arkoudilas est un havre de paix au sable fin face aux îlots paradisiaques de Paxos et Antipaxos.

La côte sud-est est la partie la plus branchée de l’île, notamment à Kavos et Moraitika, ambiance Beach bar et discothèques de rigueur. À 15 km de Kerkyra, Benitses est un adorable village de pécheurs devenu port de plaisance pour yachts et voiliers. Une pause rafraîchissante dans un cadre verdoyant où ont été trouvés les vestiges de bains romains.

À voir aussi – Départs en vacances: la SNCF attend «plus d’un million de voyageurs» ce week-end, selon Djebbari

Les activités incontournables à Corfou

Vue spectaculaire depuis le chemin de randonnée qui mène à Angelokastro. Adobe Stock / Anastasija

Sports nautiques

Ils sont bien évidemment à l’honneur. Les clubs de planche à voile, de kite surf, de parachute ascensionnel et de paddle se multiplient chaque année sur toutes les plages de l’est et du nord de l’île comme à Sidari ou à Diasia.

Il est aussi possible de louer un bateau pour partir à l’aventure, ou de faire le tour de l’île dans le Calypso à fond de verre pour observer les fonds sous-marins. Toute une armada au service d’excursions et aventures nautiques les plus diverses peut être réservée le plus tôt possible en ligne : musement.com/fr/corfu/bateaux-c/

Les amateurs de sensations fortes se laisseront séduire par le survol de l’île en parapente en tandem. corfuparagliding.com

Randonnées

Du sud au nord de l’île, 200 km de sentiers balisés attendent les amateurs de randonnées. Le Corfou Trail permet de découvrir l’île côté nature.

Vélo

L’île se parcourt aussi à vélo (ou vélo électrique bien pratique dans les côtes du Pantokrator). De nombreux clubs sportifs proposent des tours de l’île organisés sur plusieurs jours, avec la possibilité de faire suivre ses bagages pour les retrouver aux différents points de chute tout le long du parcours. geo-bicycling.gr

Golf

Les amateurs de golf apprécieront le charme du 18-trous d’Ermones considéré comme l’un des meilleurs clubs d’Europe. corfugolfclub.com

Aqualand

À Agjios Ioannis, se trouve l’un des plus grands Aqualand d’Europe. Les familles avec enfants en apprécieront les 51 attractions, piscines à remous. aqualandcorfu.com

Les excursions vers Paxos et Antipaxos

Plage de Vrika sur l’île d’Antipaxos. Adobe Stock / aerial-drone

Depuis Corfou, il est possible de rejoindre les îles de Paxos et Antipaxos et il serait dommage de s’en priver ! Les deux îlots au large de la pointe sud de l’île sont de véritables jardins d’Eden, deux fragments de terre qui se seraient détachés de Corfou sous un coup de trident de Poséidon. Le dieu des mers y aurait vécu, loin des regards, ses amours avec une nymphe dans des eaux volées à la palette d’un peintre céleste. Une invitation à la beauté.

Depuis Igoumenista, on accoste à Paxos dans le petit port de Gaïos, village carte postale avec ses tavernes traditionnelles et ses ruelles pavées. Les bateaux de croisière qui proposent des excursions sur les deux îlots jettent l’ancre dans la baie de Lakka, une anse qui couronne le nord de l’île où le bleu des eaux est d’une insolence folle. Avec ses 10km de long pour 2 km de large, Paxos se résume à une dizaine de plages sur la côte est dont la crique de Kipiadi et, à l’Ouest, une merveilleuse plage, celle d’Erimitis aux pieds de falaises spectaculaires.

On aime : allez prendre un cocktail au coucher de soleil au restaurant Erimitis Bar & Restaurant. La vue plongeante sur les falaises et sur la mer est incroyable. Et pourquoi ne pas poursuivre avec un risotto à l’encre de seiche et d’autres spécialités de la mer qui sont tout aussi envoûtante que le décor.

Erimitis Bar & Restaurant, Magazia, 498 02. Tél. : +30 6977753499.

Antipaxos, la petite sœur de Paxos aux eaux turquoise qui n’ont rien à envier aux Caraïbes, n’est qu’à 2,5 km au sud et ne compte qu’une cinquantaine d’âmes à l’année. Entre les plages de Vrika avec son sable fin, Mesovrika et Voutoumi « le paradis », faites de galets, préférez la dernière, sachant que passer de l’une à l’autre à pied prend moins d’une heure et permet de sillonner l’île le long de sentiers balisés qui offrent des vues inoubliables sur la mer.

Y aller : pour rejoindre Paxos et Antipaxos, prendre le ferry régulier sur Kamelialines depuis Igoumenitsa de mai à octobre, 1h30 de trajet, 15 €. Tél. : +30 2662 032123. De nombreuses compagnies proposent des excursions à la journée vers les deux îles à réserver directement dans le port de Kerkyra ou par l’intermédiaire des hôtels.

Grécosail organise des croisières et séjours en mer à la carte autour de Corfou, Paxos et Antipaxos. Contactez Georges Papaïoannou, un capitaine franco grec basé à Preveza.

Carnet pratique

Y ALLER

En avion : vols directs depuis Paris, Nantes, Marseille, Lyon ou Athènes.

En bateau : depuis les ports d’Anconna et de Bari en Italie ou d’Igoumenitsa en Grèce.

SE DÉPLACER SUR L’ÎLE

Location de voiture

L’île est grande, il est recommandé de louer une voiture.

Corfucarrentals.com, à l’aéroport et partout sur l’île. Tél. : + 30 2663 095779.

À moins que vous ne préfériez louer une Vespa pour rester dans l’esprit vénitien de l’île.

Corfuvespatour.com, Ioanni Theotoki, 67, entre le port et la vieille ville de Kerkyra. Tél. : +30 69 87 07 13 31.

OÙ DORMIR

Cavallieri Hotel , idéalement situé en bordure de la vieille ville avec un parking gratuit. Séjournez dans un manoir du XVIe siècle avec vue sur la mer et bar restaurant sur la terrasse sur le toit. Kapodistriou 4, Corfou, Tél. : +30 266 1039 041. À partir de 153 € petit déjeuner compris.

Siorra Vittoria , à 5 minutes du Liston, un hôtel qui a pris ses quartiers dans une demeure aristocratique construite en 1823 restaurée avec goût. On y prend le petit déjeuner dans le jardin fleuri sous les grands arbres. Stephanou Padova 36, Kerkyra, Tél. : +30 266 10 36 300. À partir de 150 €, petit déjeuner compris.

À voir aussi – À l’approche des vacances d’été, ruée sur les tests PCR en laboratoire