comment expliquer le «déni» de grossesse ?

PSYCHOLOGIE – S’il est a priori inconcevable qu’une femme reste dans l’ignorance de sa grossesse pendant de longs mois, il existe en pratique des éléments très concrets qui permettent d’expliquer ce phénomène.

Quand Lola* a découvert qu’elle était enceinte, elle s’apprêtait à entrer dans son cinquième mois de grossesse. Pendant tout ce temps, la jeune femme de 28 ans ne s’est jamais doutée qu’elle avait en elle un petit passager clandestin. «Je devais faire une échographie abdominale suite à une chute en escalade qui avait provoqué une douleur inconnue au niveau du ventre et qui me dérangeait vraiment», raconte Lola. «C’est là que le médecin m’a dit  »Ah ! Mais vous auriez dû me dire que vous étiez enceinte ! » En sortant de la consultation, l’amie qui m’attendait a remarqué que j’avais un petit ventre arrondi qui était apparu !» Seulement deux mois plus tard, elle mettait au monde, avec trois mois d’avance, un petit garçon aujourd’hui âgé de deux ans et en pleine santé. Gros bouleversement pour cette jeune active résidant à Toulouse, qui n’avait jusque-là jamais souhaité avoir d’enfant…

Ce phénomène spectaculaire, appelé «déni de grossesse», fait de temps à autre parler de lui

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 91% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous