À Toulouse, il frappe les policiers avec son plâtre

l’essentiel
La soirée du 14 juillet a été agitée mercredi dans le quartier du Mirail à Toulouse.

La soirée a été mouvementée, mercredi, dans le quartier de Bellefontaine à Toulouse. Alors qu’ils veillaient au bon déroulement d’un concert du 14 juillet, les policiers de la BAC Mirail ont aperçu un ballet de scooters. Le pilote de l’un d’entre eux, dépourvu de plaques, roulait sans casque. Les fonctionnaires l’ont suivi et ont repéré qu’il réalisait une transaction de stupéfiants avec un piéton. Ils ont donc voulu procéder à son contrôle. Le jeune homme a laissé tomber le scooter et a pris la fuite à pied.

Il a vite été rattrapé mais ne s’est pas laissé faire. Plâtré au bras, il a frappé violemment un policier avec ce bras et s’est remis à courir en se débarrassant de sachets. Il a trébuché, est tombé et est reparti. Lors de son interpellation, il s’est mis à gesticuler. Une foule hostile s’est mise à lancer des projectiles sur les policiers qui ont dû appeler du renfort. Ils ont fait usage de moyens lacrymogènes pour disperser leurs assaillants. Au total, deux fonctionnaires ont été blessés dans cette opération. Leur cible initiale, un adolescent de 17 ans, était en possession de 15 grammes de cocaïne et de 400€. Il était en violation de son contrôle judiciaire qui l’interdit de sortir entre 20 heures et 7 heures. Il a été placé en garde à vue.