À Tarbes, violente rixe à la cité Mouysset : cinq blessés dont un pronostic vital engagé

Un déchaînement de violences inexpliquées. Dans la soirée du samedi 3 juillet, une rixe a éclaté au cœur de la cité Mouysset à Tarbes. Bilan : cinq blessés dont un jeune homme de 19 ans évacué vers le centre hospitalier de Pau, avec un pronostic vital engagé. « Ce lundi, les dernières nouvelles sont  plutôt rassurantes. Le jeune grièvement blessé va mieux », déclare le procureur de la République Pierre Aurignac. L’enquête policière suit son cours, seulement les langues ont du mal à se délier.

 

Silence et barres de fer

 

Vers 19 h 50, cinq individus originaires du quartier Laubadère, âgés de 17 à 19 ans, se sont rendus dans la cité Mouysset. À leur arrivée, ils auraient été pris à partie par un groupe de quatre jeunes de Mouysset, et bloqués par un véhicule. « Une version à prendre avec prudence à ce stade de l’enquête », souligne Pierre Aurignac. Une bagarre s’est alors engagée entre les deux « clans », et des coups ont été donnés de part et d’autre. « Les jeunes de Mouysset auraient saisi des barres de fer et blessé les cinq de Laubadère. Quatre ont été transportés vers l’hôpital de Tarbes pour des blessures légères, l’état de santé du cinquième restait très préoccupant samedi », précise le procureur.

Selon nos informations, à l’arrivée des secours, le blessé grave se trouvait au sol inconscient, une plaie ouverte au niveau du crâne. « Il souffre d’un traumatisme crânien sévère », confirme M. Aurignac.
Si le propriétaire du véhicule incriminé (abandonné sur place à l’arrivée de la police), a été interpellé dans la nuit de samedi à dimanche puis placé en garde à vue, les trois autres individus de Mouysset sont toujours recherchés.

Le parquet indique que l’ensemble des protagonistes de cette rixe « sont tous très défavorablement connus des services de police», et qu’aucun des jeunes blessés interrogés, pas plus que l’individu placé en garde à vue, n’explique le motif de ce violent conflit.